Et à part ça? Et bien tout va…

3 décembre 2008 at 12:32 (Uncategorized)

Je pourrais vous parler de tas de choses, râler, pousser un coup de gueule énorme. Avec plein de gros mots tiens, j’suis sûre que ça me ferait du bien 🙂
Râler sur tout, me transformer en anarchiste gueularde et évidemment inutile, ou jouer les utopistes qui veulent changer le monde avec des fleurs en tissu dans les cheveux et un peu d’herbe, et qui bien sûr ne servent à rien. Heu merci mais non, j’ai un peu trop les pieds sur terre. 
Mais les gens vous me connaissez, venir me défouler ici contre tout ce qui me démange ça oui j’peux faire héhé. Juste parce que c’est bon pour le moral 🙂 
Par exemple contre la situation au Darfour qui, paraît-il se dégrade encore, comme je le lis dans le journal du matin. Et contre le carré de pub juste à côté de l’article, mer turquoise et palmiers « découvrez les vacances en Guadeloupe », oui c’est ça j’y vais demain. Râler contre le roi des cons belges sur son trône et sa smala, de leur dotation annuelle écoeurante, les inutiles. Et tiens, accessoirement parler de la misère qui touche de plus en plus le peuple. De m’sieur Coluche qui doit bien pester là où il est de voir que ses restos du coeur sont encore et plus que jamais d’actualité. Des attentats dégueulasses en Inde, ou partout dans le monde. De la politique ici en Belgique ou celle du Sarkonnard français, mais ça je n’en ai vraiment vraiment rien à cirer. Des 9 tonnes de poissons avariés saisis dans le coin chez un grossiste qui fournit la plupart des restos liégeois, ou de la merde qu’en général on nous fait bouffer, mais là aussi je baisse les bras. De toute façon faut avoir les moyens pour manger bio, oublie ma vieille. Ouais mieux vaut arrêter de lire les news décidément ça ne me vaut rien. Mais j’peux encore pester hein, chez moi aussi y’a des actualités pas gaies 🙂  Par exemple parler du patron de mon fils qui est un vrai connard de patron dans toute sa splendeur, de mon gamin le trop gentil qui va de plus en plus mal, et de moi, impuissante au coeur qui saigne et au sang qui bouillonne. Ferme-là ma vieille, ça ne ferait que le desservir… Causer des fêtes qui approchent et en temps normal je déteste ça. Mais paradoxe, de l’envie obsédante d’un sapin énorme, d’une vraie ambiance de fête et d’une multitude de cadeaux pour mes enfants. Ouais vu mes finances il me ne reste qu’à croire au gros bonhomme en rouge héhé. Puis de toute façon Noël sera vide, puisque ça ne sera pas « ma » semaine et ils ne seront pas là. Ecrire des heures je pourrais, j’ai encore des tas et des tas de sujets si vous voulez.
Et puis à quoi bon se battre contre des moulins à vent.  Zappe, zappe tout avant que ça ne te bouffe. Ouais, j’vais essayer.
Mais purée, c’que ça fait du bien au moral de venir ici se défouler… 😀

Publicités

Permalien Laisser un commentaire