Fêtes de wallonie, ou fête tout court

15 septembre 2008 at 10:53 (Uncategorized)

Coucou les gens, ça y est je suis enfin éveillée. Enfin presque 🙂  Sortie d’hibernation, on va dire. Sortir d’une caverne pour entrer dans une bulle, t’imagines le voyage  🙂
En bref et pour faire court, je vais bien. Je me dorlote. Il me dorlote. Dorloter qué drôle de mot quand on y pense.
Je vous raconte? Ok, je vous raconte. Comment dire…
Après mes journées mi-figue mi-raisin, mes soirées seule dans une maison qui sent la lavande et les bougies parfumées (oui la lavande ! de l’huile essentielle un peu partout, paraît que ça éloigne les araignées sournoises et monstrueuses -laissez moi y croire, juste pour survivre à ma phobie..) Bon c’est pas tout ça mais je m’égare, revenons à nos monstres à 8 pattes  moutons. Donc après une petite semaine de soirées-télé et plateaux repas-chips-et-glaces (10 Cornetto sur 3 soirs, qui dit mieux?), après toute cette mélancolie, après tout ce manque de Lui, vendredi et le week-end s’annonçaient enfin. Bah non, vendredi encore seule, pour cause de répet de l’homme-chanteur là bas en Gaume. Et il devait donc seulement venir me rejoindre ici samedi matin. Oui, parce que pour une fois, -une rare fois!-, pas de trajet en train, ce n’est pas moi qui me rendais chez lui pour « notre » week-end. Il jouait hier non loin de chez moi, c’était donc aussi facile qu’exceptionnellement notre week-end en amoureux se passe ici. Puis une bonne nouvelle, répet de vendredi soir annulée en dernière minute ! Aaahhhh bonheur, Il arrive donc ici dès sa journée de travail terminée !
Puis nous offre un resto, pour « fêter nos retrouvailles », comme il dit. Ben oui, une semaine c’est long ! Pas trop sympa le resto, très très bruyant le genre où il faut carrément crier pour s’entendre mais passons. Même là on était (presque) seuls au monde….
Samedi on a joué au vrai couple, chinant au supermarché suédois jaune et bleu, et nous laissant envahir par des idées -peut-être pas si farfelues-, d’un autre avenir. Envisageable. D’un autre projet, ensemble. Nouvelles idées, nouveaux rêves, petits frissons. Shopping ensuite dans un centre commercial, autres idées de déco, « bientôt, on s’achètera ça pour nous 2, quand on sera chez nous », qu’il a dit. Bonheur.
Dimanche, autre p’tit bonheur. Enfin un « vrai » concert tout tout près de chez moi. Une vraie folie. Pas sous la pluie et dans une ambiance un peu froide comme l’autre vendredi. Je me réjouissais tant de faire découvrir ça à mes proches. Mes grands, mon père, mon frangin aussi, peut-être. La schtroumpfette de mon Tom, avec sa maman, conquise, et qui avait amené une troupe d’amis.  Puis finalement, mes grands dans l’impossibilité de venir, mon frangin, pas de nouvelles, mon père, pas rentré à temps de vacances et encore à 100 km de là à l’heure du concert. Triste. Et déçue, surtout. Mais quelle ambiance, quel chouette concert ! Tant pis pour les absents, qu’ils aillent donc se faire voir, zutdalafin. Juste laisser venir le bonheur, essayer d’oublier le petit pincement au coeur. Sourire tendrement en voyant les  gens venir en fin de soirée -pendant le concert suivant-, venir simplement dire, la main tendue, « je peux vous féliciter? », ou juste « merci ». Et être fière, aussi.
Lui, moi. Moi, lui. Nous.
Ah làlà, à nouveau rêver, puis surtout se dire qu’on peut croire à ces rêves, ces projets-là. Oui, ça pourrait. Rêver, le nez en l’air et en sourire. Et tant que j’y suis, essayer de ne plus me laisser démolir par mes soucis quotidiens.
Rêver, et sourire bêtement…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s