Ski en aout, rien que pour les fous, et blablba bla rien que pour vous

12 août 2008 at 10:21 (Uncategorized)

Alors le week-end s’est super bien passé, j’ai magasiné -comme on dit au Québéc- samedi avec mon grand schtroumpf. Et heureuse de le retrouver. Se raconter plus d’un mois en une après-midi, c’est dire si on a causé. Confidences, il rayonne tant que c’t’un bonheur. Et en ville, Liège comme je l’aime, sous le soleil ce qui ne gâche rien ! Ravie aussi d’avoir rencontré les 2 potes qui vont l’accompagner en Bulgarie. Et d’avoir vu combien ils sont sympas. Parce que je m’inquiétais tout de même. Un peu.
Et puis finalement dimanche, je n’ai pas terminé les peintures. La cage d’escalier et les 2 portes restantes ne m’inspiraient pas trop, faut croire. Par contre j’ai joué à la tornade blanche. L’aspirateur n’en n’est pas encore remis. Ni les armoires, parce que quand je récure, je récure 🙂 Puis z’ont pas qu’à être blanches, non plus.
Inquiétude, un peu, pour mon Thomas qui s’est félé une côte samedi. Parce qu’il a drôlement mal, et qu’on ne sait rien faire. Quelle idée d’aller faire du ski samedi, aussi ! Mais non les gens je ne délire pas, il existe un site artificiel quelque part en Hollande. Pour les fous cinglés comme lui et ses potes. Surréaliste de sêcher et lessiver les combi, gants echarpes et bonnets en plein mois d’août  🙂
Hier, prise de contact avec le nouveau bébé, 1/2 journée d’adaptation -et une autre jeudi-, en attendant le vrai début de la garde lundi. Et hop un bébé-sourire de plus, yes !
La vie s’écoule calmement, hier souper à 2 avec mon Jimmy puis soirée télé seule, l’amoureux parti rejoindre sa belle. Film au hasard, bah ça me passera le temps. « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Ou comment se prendre un sale coup de déprime rien que de voir comment dans un couple si complice, l’homme -amoureux, pourtant!- peut tromper aussi allègrement sa femme, tout en aimant aussi sa maîtresse. J’vous dis, tellement crédible que ça m’a foutu un sale coup de blues. Claude Berri ou l’art de réussir ses films. Bah au moins j’ai adoré la scène de rencontre entre Johnny Depp et Charlotte Gainsbourg dans un rayon de disques ! Sans parler de celle en apesanteur … Aaarg Johnny Depp… trop craquant ! J’aurais dû mieux regarder, les fois où j’ai traîné dans les rayons du Virgin champs élysées. Héhé.
Non j’rigole hein. Faut bien essayer de chasser le cafard qui ne me quitte plus depuis hier. Sale film va, trop réussi j’vous disais. Depuis je suis désabusée. 
Ca doit être l’absence, oui on va dire ça. Purée 15 jours ! Après 1 mois ensemble 24h/24 ça ne devrait pas être permis. Haut les coeurs, jeudi soir sera vite là !
Bonne journée les gens, les 6 petits potes vont arriver je ne verrai pas le temps passer….

Permalien Laisser un commentaire