Verglas du matin, ne tombe pas dans le ravin

8 janvier 2008 at 19:47 (Uncategorized)

7 heures 30, et bonjour les gens ! 10 bons km en scooter-glissade sur le verglas dès 6h45 du mat’ ça réveille je vous le dis ! Ouf mon est grand arrivé à bon port-arrêt de bus, et je viens de rentrer, en zigzaguant mais quand même à temps pour souhaiter une bonne journée à mon jardinier d’autre fils avant qu’il parte au boulot. Vu le froid, sans trop d’enthousiasme le pauvre. Mais de bonne humeur, didiou il m’épate. 🙂 Et qu’est-ce que je viens faire ici si tôt me direz vous? Bah j’en sais trop rien à vrai dire. J’suis passée dans le salon, le pc était allumé… On va dire que j’essaye de me motiver à la journée de fous (de mes 6 adorables petits fous) qui m’attend… Allez encore un p’tit café dans 5 minutes la journée pourra commencer !

Permalien Laisser un commentaire

Il suffit de peu..

8 janvier 2008 at 19:45 (Uncategorized)

Quand c’est la vie qui gagne. Quand un espoir revient, même timidement. Quand je m’enfonce dans les coussins du divan, avec un chocolat chaud et qu’il est presque minuit. Quand je vois enfin le bout du tunnel financier qui m’étranglait. Quand je me remets à croire à Paris en voyant les photos chez Luisa que je lis et aime depuis le début, tellement que je vais la mettre dans mes liens tiens. Quand l’euphorie du souci financier qui s’éloigne me donne des envies d’achats bien remonte-moral, genre cette radio rigolote pour égayer nos petit déj’, ou un appareil photo tant qu’à faire, ben oui pour aller à Paris 🙂 Puis ces Kickers qu’ont pas l’air d’en être, mais zutàlafin ça fait trop longtemps qu’ils me sourient dans la vitrine. Et cette jupe, que j’ai déjà essayé 10 fois, ça y est la 11ème j’oserai. Puis les bottes pour aller avec, obligé j’en ai pas de brunes. Purée à quoi ça tient de faire ses comptes…. ça fait rêver, même si il me faut encore un long mois patienter. Et des achats pour mes grands, enfin pouvoir, quel bonheur. Le nabot, bien assis sur mon épaule, me souffle de penser à remplir ma citerne de mazout, plutôt. Pffft oublie mon gars, le soleil revient…

Permalien Laisser un commentaire