Mardi pourri, part III, et mercredi qui s’en mèle

12 décembre 2007 at 19:11 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! Bonjour quelque peu frigorifié. J’vous explique.

Hier donc, après x appels téléphoniques, le chauffagiste de mes deux arrive. Essaye, tout comme je l’avais fait, de relancer la chaudière qui s’était gentiment mise en sécurité…. et évidemment n’y arrive pas. Ben tiens j’suis une brêle mais je sais quand même pousser sur un bouton, merci bien. L’homme décrète donc que l’interrupteur en question est cassé et qu’il faut le changer. « J’arrive de suite, il y en a à l’atelier, je me dépèche ma p’tite dame! » L’atelier en question étant situé à 150 mètres de chez moi, je trouvais quand même bizarre qu’il mette 1h30 pour revenir. Entre temps j’avais évidemment prévenu les parents des 5 petits potes qu’il faisait royalement 15 degrés chez moi et qu’il valait mieux contacter les mamys de secours. Appel du cher homme, « y’avait pas la pièce à l’atelier je ne vous oublie pas j’étais parti en acheter une j’arrive dans 10 minutes! » Merci d’avoir pensé à me prévenir, trop gentil vraiment!

Et donc il arrive avec l’interrupteur salvateur.

Qui évidemment ne démarre rien. Pas utile d’avoir fait médecine des chaudières pour comprendre que, si le chauffage s’était mis en sécurité au moment du démarrage du matin, c’est qu’il y avait une raison, et donc une tuile !

Une grosse tuile, et visiblement elle laissait l’homme bien perplexe. Tout va bien pourtant qu’il me dit, la chaudière n’a que 2 ans, le brûleur impec, le vase d’expension aussi j’ai tout vérifié. Il téléphone de partout, il s’excuse 10 fois de me faire perdre ma journée, et donc ma paye, et sorry mais quand je râle, ça se voit, viens donc pas m’em****** en plus du con !

Voyant qu’il ne sait rien faire, il s’en va chercher un collègue à la rescousse. Qui décrète d’emblée que mon vase d’expension est foutu !!!!! Ah mais ah mais, je vous signale que jusqu’à ce que vous veniez faire l’entretien hier, tout allait impeccablement bien ! Impossible de discuter, faut changer le truc etpiscétout. Bah contactez mon proprio c’est à lui de décider, puis c’est lui qui paye alors moi vous savez……

Et donc 1/4 heure plus tard, les voilà qui reviennent avec l’engin, de stock cette fois. Presque midi les gens, j’suis gelée. La seule petite fille que j’ai en garde, elle ça va. Tu penses elle hurle à longueur de journée ça tient chaud. M’étonne même plus que sa mère, en congé et me sachant sans chauffage me l’a quand même mis en garde, elle sature ! (Moi aussi j’vous avoue)

Bref vers midi hourra ça remarche ! 2 autres mamans décident de m’amener quand même les enfants. Bah je n’aurai pas perdu toute ma journée… Et donc c’est collée au radiateur que je survis l’après midi, les pieds gelés ça ne pardonne pas moi je vous le dis. Chouette soirée enfin avec mes grands dans une chaleur enfin revenue, et blablabla la vie est belle…………..

……….Jusqu’à ce matin où en nous levant, devinez quoi ???? Pas de chauffage !

Merde alors, je conduis Tom à 7 heures à l’arret de bus, et bien surgelée (et bien enragée!) je passe avant de rentrer chez le chauffagiste pour lui montrer de quel bois je me chauffe (admirez l’humour il m’en reste un peu tout n’est pas perdu!)

Le nigaud d’hier n’ose plus se montrer, on m’envoie un collègue. Pas plus malin, il arrive sans outils, juste pour « pousser sur l’interrupteur et redémarrer le truc » A nigaud, nigaud et demi, tu crois que j’avais pas essayé peut-être ? Et évidemment, que pouic. Et pas d’outils ma pauvre dame, j’appelle un autre collègue il passera dans 1/2 heure….

Et donc le 3ème est là en ce moment, j’aurai bientôt vu défiler tout le personnel dis donc. Et miracle, il vient de relancer ma *$¨&** de chaudière ! (en m’expliquant que c’était juste  un mauvais réglage du brûleur lors de l’entretien, et que, trop sensible, il se mettait en sécurité lors du démarrage du matin….) Changement du vase d’expension inutile donc, je m’en vais expliquer tout ça au proprio avec plaisir…….

9 heures du matin, évidemment les parents ont casé leurs mômes, et me voilà en congé forcé.

Encore une journée de salaire de perdue. Tout va, j’ai juste un peu les boules. Tiens association d’idées, il me manque plein de boules et de décos pour mon sapin ! Je viens donc de décider à l’instant d’aller passer ma journée en ville, cadeaux et marché de Noël, shopping seule et en prenant tout mon temps, chocolat chaud et farniente, ça va me faire un bien fou au moral tiens !

Bonne journée les gens !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s