Bon vent, Bertrand

16 octobre 2007 at 15:05 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! Je pête la forme et ça m’étonne. Car j’ai très peu dormi… Enfin, le trajet habituel en scooter et avant que le jour se lève pour conduire mon Tom jusque l’arrêt de bus m’a bien réveillée, purée ça caille… Mais bon, la journée s’annonce belle, ciel bleu et grand soleil c’est donc le principal. La journée s’annonce dure, aussi. Avec 5 petits potes en garde dont nouveaubébé2 qui pleure trop, beaucoup trop. Vite un café de plus avant qu’ils arrivent tous.

Donc je disais que j’ai peu dormi. Car voyez vous les gens, je savais que Bertrand Cantat allait être libéré, et j’avais dans l’idée de venir ici en parler en fin de soirée. Dont acte, je suis venue tard sur le pc. Après ma soirée télé. Redire que j’en étais heureuse. Et oui, mes idées n’ont pas changé. Mais pas envie de tout réexpliquer, j’ai donc fouillé dans les archives de mon blog pour trouver un lien d’ancien article qui en parlait. Pas simple, ici sur over-blog on ne peut faire de recherche que par titre d’article, pas par mot-clef. Comme si j’allais me souvenir des titres de mes articles, pfff… Une petite recherche sur google pour retrouver une idée approximative des dates, « Cantat pourquoidabord ». J’ai retrouvé un article que j’avais écrit, mais pas celui que je cherchais. Puis j’ai erré au hasard des liens pêchés sur le site de recherche. J’ai lu, longtemps. Et donc au final j’ai bien peu dormi 🙂

J’ai lu et relu, et du coup je reste convaincue de mes anciennes opinions. Marie Trintignant n’était pas l’ange que sa famille a voulu dépeindre. Et elle avait la boisson « méchante ». Cruelle. Son compagnon l’aimait, et plus que tout n’en doutez pas. Une dispute, une bagarre. Une de trop. Et je répète, pour avoir connu cela avec cellequelonnommemamère, si l’actrice était autant cruelle et blessante qu’elle lorsqu’elle avait bu, alors je ne m’étonne pas qu’elle se soit pris des gifles. Attention, je n’ai pas dit que je l’excusais ! Mais je vous répète, pour avoir connu cela au sein de ma famille, je dis que je peux tout à fait le comprendre.

Elle s’est pris des baffes, elle est mal tombée. Pas de bol. Elle a été mal soignée, son compagnon, son frère, puis les médecins ayant juste cru qu’elle cuvait. Re pas de bol. Point. Bertrand Cantat l’aimait, il n’a pas voulu la tuer, et je pense qu’il a assez été enfermé. Son chagrin pour le reste de sa vie le punira assez !

Bon vent Bertrand. Il te portera…..

Lien à voir absolument :  http://www.dailymotion.com/video/xo6v1_xavier-cantat-tout-le-monde-en-parl_news

Livre (que j’ai lu) : « Méfaits divers, journal d’un frère » – Xavier Cantat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s