Bon vent, Bertrand (2)

16 octobre 2007 at 15:08 (Uncategorized)

Héhé, je savais bien que j’allais (à nouveau) provoquer des réactions en parlant ce matin de mes opinions à propos de « l’affaire Cantat« .   Bingo !  🙂

Moi vous me connaissez, j’ai souvent des opinions très carrées. Et bien malin celui qui arrivera à m’en faire changer. Et donc je ne me prive jamais de les clamer. (d’autant plus qu’ici c’est chez moi et j’y fait ce qu’il me plait. Non mais.)

Alors je vous en prie les râleurs, continuez ! Votre avis m’intéresse, comme dirait l’autre. Chacun a le droit de critiquer, et je répondrai à tout le monde. Moi au moins, j’accepte toujours toutes les critiques, et je ne vire personne de mes liens quand on ose me contredire (p’tit message perso de soutien à Boulu, les habitués de certains blogs reconnaîtront..)

Et vous, quel est votre avis sur la libération de Bertrand Cantat? Quel qu’il soit, je prends ! Mais avez-vous au moins été voir ce lien, avant de venir réagir? Si ce n’est fait, je vous en prie, prenez la peine. Et après on pourra vraiment causer….

Yep j’ai l’impression que je ne vais pas m’embêter.. 

🙂

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Nostalgie

16 octobre 2007 at 15:06 (Uncategorized)

Et oui, petit (grand) moment de nostalgie ce midi… dès les 5 petits potes au lit, je me suis fait un super plaisir pour le repas…. Du pain frais…. et de la confiture de lait. Oui vous avez bien lu, de la confiture de lait ! Retour vers ma petite enfance, lorsque ma grand mère chérie en préparait, et que je piétinais à côté de l’énorme cuisinière à bois en attendant qu’elle soit prête. Car ça met un temps fou de préparation c’tte histoire ! Visez plutôt, je vous file sa recette :

Ingrédients :

4 litres de lait de ferme entier

1 kg de sucre fin

1 gousse de vanille

Préparation :

Faire tiédir le lait. Y ajouter ensuite le sucre et la gousse de vanille. Cuire à feu très très doux (le coin d’une cuisinière à bois était l’idéal -ndlr-) pendant 6 heures, en remuant souvent.

A la fin de la cuisson, le mélange doit être de couleur beige et bien napper la louche. Conserver en bocaux, comme une confiture habituelle.

———————————————————————–

Et donc ma confiture au lait de ce midi était délicieuse, même si elle avait un peu plus le goût de caramel que dans mon souvenir d’enfant. Mais 6 heures de cuisson les gens ! Et mélanger très souvent pour que le lait ne « monte » jamais, haha vous pensiez que je l’avais préparée moi même, je vous ai eu hein !  🙂

Que nenni, j’en ai juste trouvé au supermarché du coin (de la marque du lion leur appartenant, et sans aucun additif ni conservateur, en plus.)

Et puis j’ai fermé les yeux et je vous jure, je me voyais gamine, assise sur la banquette en bois de la cuisine de ma grand-mère…..

Permalien Laisser un commentaire

Bon vent, Bertrand

16 octobre 2007 at 15:05 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! Je pête la forme et ça m’étonne. Car j’ai très peu dormi… Enfin, le trajet habituel en scooter et avant que le jour se lève pour conduire mon Tom jusque l’arrêt de bus m’a bien réveillée, purée ça caille… Mais bon, la journée s’annonce belle, ciel bleu et grand soleil c’est donc le principal. La journée s’annonce dure, aussi. Avec 5 petits potes en garde dont nouveaubébé2 qui pleure trop, beaucoup trop. Vite un café de plus avant qu’ils arrivent tous.

Donc je disais que j’ai peu dormi. Car voyez vous les gens, je savais que Bertrand Cantat allait être libéré, et j’avais dans l’idée de venir ici en parler en fin de soirée. Dont acte, je suis venue tard sur le pc. Après ma soirée télé. Redire que j’en étais heureuse. Et oui, mes idées n’ont pas changé. Mais pas envie de tout réexpliquer, j’ai donc fouillé dans les archives de mon blog pour trouver un lien d’ancien article qui en parlait. Pas simple, ici sur over-blog on ne peut faire de recherche que par titre d’article, pas par mot-clef. Comme si j’allais me souvenir des titres de mes articles, pfff… Une petite recherche sur google pour retrouver une idée approximative des dates, « Cantat pourquoidabord ». J’ai retrouvé un article que j’avais écrit, mais pas celui que je cherchais. Puis j’ai erré au hasard des liens pêchés sur le site de recherche. J’ai lu, longtemps. Et donc au final j’ai bien peu dormi 🙂

J’ai lu et relu, et du coup je reste convaincue de mes anciennes opinions. Marie Trintignant n’était pas l’ange que sa famille a voulu dépeindre. Et elle avait la boisson « méchante ». Cruelle. Son compagnon l’aimait, et plus que tout n’en doutez pas. Une dispute, une bagarre. Une de trop. Et je répète, pour avoir connu cela avec cellequelonnommemamère, si l’actrice était autant cruelle et blessante qu’elle lorsqu’elle avait bu, alors je ne m’étonne pas qu’elle se soit pris des gifles. Attention, je n’ai pas dit que je l’excusais ! Mais je vous répète, pour avoir connu cela au sein de ma famille, je dis que je peux tout à fait le comprendre.

Elle s’est pris des baffes, elle est mal tombée. Pas de bol. Elle a été mal soignée, son compagnon, son frère, puis les médecins ayant juste cru qu’elle cuvait. Re pas de bol. Point. Bertrand Cantat l’aimait, il n’a pas voulu la tuer, et je pense qu’il a assez été enfermé. Son chagrin pour le reste de sa vie le punira assez !

Bon vent Bertrand. Il te portera…..

Lien à voir absolument :  http://www.dailymotion.com/video/xo6v1_xavier-cantat-tout-le-monde-en-parl_news

Livre (que j’ai lu) : « Méfaits divers, journal d’un frère » – Xavier Cantat.

Permalien Laisser un commentaire