Moi aussi, j’ai une petite lucarne dans la tête..

25 septembre 2007 at 14:38 (Uncategorized)

Hello les gens !

Petits riens à raconter, rien qu’une vie banale à détailler. Une journée d’hier cool avec mon zhom et les petits potes, et aller ensuite faire les courses à deux. Rigolo, on aurait dit un vrai couple. Puis courir à perpet’ chercher une minuscule boîte en fer achetée sur e-bay par mon artiste complètement accro à ce site idiot. Et une soirée frites-plateau télé, mayo plein des doigts didiou ce que ça m’a bien goûté. Banal je vous disais, c’est comme ça aussi le bonheur.

Je ne pensais même pas passer ici le narrer. Et puis il m’est venu une idée de billet, et aussitôt pensé, aussitôt fait ! Je vous explique. Tôt ce matin l’homme est reparti là au loin. Je suis de très mauvaise humeur et j’vous dirai pas pourquoi, mais les 5 petits potes prévus ont intérêt à se tenir à carreau, ça c’est sûr. Me calmer il faudrait. Pendant leur sieste, me changer les idées. Du moins essayer. Virer le nuage noir avant qu’il crée un tsunami. Donc petit tour des blogs préférés, histoire de m’alléger un peu la tête. Comme chaque jour, parmi eux le blog de Lolita et ses potes. Au début par curiosité, parce que conseillé par son célèbre papa, et depuis j’aime vraiment sa façon d’écrire, et donc j’y reviens. Et oh surprise, elle a posté un texte sur son enfance. Sans tomber elle dans la nostalgie neu-neu de l’enfance perdue papa-maman ceci-cela. Juste en centrant sur l’amitié.

Et c’est donc ce qui m’amène ici. Car voyez-vous, coïncidence rigolote, je suis justement passée hier soir devant l’ancienne maison de mes parents. 30 ans que je l’ai quittée, près de 20 ans que je n’étais plus passée dans le coin. J’sais même pas ce qui m’a pris, juste pour la montrer à mon zhomme puisqu’on passait pas loin, on va dire. Etonnant, l’enfance qui refait surface. Seulement des souvenirs de ma bande de copains (voui que des garçons, j’en étais presqu’un à l’époque), d’une amitié super super soudée, de nos fous-rires, de mon frangin, seul « petit » admis dans le club des 5, de la petite école, des courses à vélo, des drames de la vie où il faut se souder plus encore, de nos innombrables bétises, du fermier du coin rendu dingo systématiquement chaque année en massacrant son champ de maïs ou de blé, couchant la récolte pour y faire les pièces de nos « maisons », des jeux de pistes dans la cité ou la caserne juste à côté…. 

L’enfance, mémoire sélective quand tu nous tiens… Nostalgique moi? juste un rien. J’suis la plus forte vous savez bien….

🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s