Simple life

27 août 2007 at 13:14 (Uncategorized)

Et donc finalement j’ai passé un dimanche merveilleux. Grasse mat’ pour commencer, après une nuit bien massacrée par le retour de mon frangin (qui squatte toujours ici voui voui) vers 2 heures, puis vers 3 heures par celui de mon Jimmy. Didiou z’auraient pu grouper. Heureusement que mon Tom campait chez sa schtroumpfette..  A part ça ben tout va. Donc je vous disais, après une grasse matinée sous la couette, un p’tit-déj’-presque-dîner gargantuesque. Puis glandage dans les règles de l’art, on est dimanche quoi, c’est jour de repos qu’il a dit l’autre là haut. Dont acte. Début d’après midi, mon Jimmy décide de ne plus m’accompagner au méga marché aux puces dans le bled voisin. Qu’importe j’irai seule, il fait trop beau pour rester coincée ici. Flânerie, fête foraine, balade au bord de l’eau, rencontres de plein de connaissances (et donc causette(s) vous me connaissez), empiffrage de gaufres délicieuses du comité des fêtes des mémés de j’sais plus quoi, puis énorme glace (fait chaud hein), bref que du sympa. Et vers 17h, au moment de rentrer, sms de mon Tom et sa schtroumpfette : On arrive, attends-nous !

Et donc re-ballade, re rencontres, re-causettes…. didiou c’que ça fait du bien (au moral, pas aux gambettes)

Et ensuite, un resto bien sympa à la taverne-QG de mes zouaves. Soirée en terrasse, je ne rentrerai que chassée par le froid envahissant le début de la nuit.

Rentrée tard et surgelée (le scooter c’est pas sympa), causette (encore, ben voui) chocolat et p’tit café avec mon frangin qui arrivait, et voilà déjà le week-end terminé.

Et j’ai bien conjuré son absence et la distance entre nous.

Finalement c’est une bonne idée de prendre la vie du bon côté…

Publicités

Permalien Laisser un commentaire