Tant va la goutte au nez qu’à la fin il déborde

9 octobre 2006 at 15:00 (Uncategorized)

Samedi en ville, mon grand schtroumpf retrouvé,

Et vive l’amitié, (héhé et un fast food partagé),

Voyage en train encore, et une soirée ratée,

Finie devant la télé, et nuit bien chahutée.

Dimanche par contre fut bien plus gai,

Annif et resto sympa, du bonheur retrouvé.

Nuit ensuite trop courte, un peu cauchemardée,

Me v’la comme un lundi, juste un peu ravagée   🙂  

Help me les gens ! du soleil vite je dois trouver,

Pour cette chienne de vie, un peu la réchauffer.

Et le soleil, ben il a intérêt à briller,

Et chaud! pour faire enfin évaporer,

Quelques gouttes d’eau du vase ébrêché,

(Pour l’empêcher de déborder).

Permalien Laisser un commentaire