Printemps

20 mars 2006 at 13:45 (Uncategorized)

Bon bon bon, il paraît qu’aujourd’hui c’est le printemps. Dans ma tête ça oui, mais demain ils nous annoncent de la neige   🙂

Tout va bien les gens, souriez !

Je voulais venir réagir sur des infos, glanées ça et là ce week-end. Râler un bon coup à propos d’un tas de choses. michelle martin et nihoul libérables, par exemple. Ou pour rester dans le sujet, la municipalité qui décide de détruire la maison de dutroux sans même en avertir, ou demander leur avis aux parents des petites victimes. Mais bon, tout le monde s’en indigne et bien sûr rien n’y changera. Comme pour la décision de notre chère ministre Onckelinx qui refuse à la maman d’Elisabeth Brichet l’indemnisation à laquelle elle a droit. Motif invoqué : fourniret a avoué, le coupable étant connu il faudra attendre la fin de son procès pour que l’argent soit versé. Soit 20 ans après la disparition de l’enfant !

Bref, j’ai encore des tas de sujets sur lesquels je voulais réagir, râler, pester un bon coup. Mais ça serait remuer beaucoup d air de mots pour au final, rien du tout.

Alors je viens juste saluer la réaction, le courage de Jean Denis Lejeune, face à l’annonce d’une libération possible de celle qui a laissé mourir sa fille de faim ou à celle de la démolition de la maison du monstre. La brique où sa petite Julie avait gravé son prénom lui sera rendue. Tu parles d’une consolation. Je pense, comme lui, qu’il fallait laisser la maison en témoignage. L’abattre serait comme vouloir gommer cette histoire.

Alors je viens juste dire que je trouve très bien que le traitement coûteux réservé à certains malades du cancer (1.000 euros par semaine ! ) soit enfin bientôt remboursé par la sécu de notre petite Belgique, alors qu’il l’était déjà dans les autres pays proches. 35.000 signatures en pétition ont -pour une fois- eu du poids.

Alors, sur un ton bien plus léger, je viens me réjouir que pour la 2ème fois (en 2 courses) Schumi-que-je-déteste n’ait pas remporté le grand prix.

Et sur un ton plus égoïste, je me réjouis d’aller enfin mieux. Purée j’avais oublié à quel point la fièvre peut nous mettre à genoux parfois.

C’est le printemps, la vie est belle. Et n’ayez pas peur des hirondelles.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s