2006, déjà

3 janvier 2006 at 12:21 (Uncategorized)

3 janvier. J’atterris seulement. Je réalise que je viens de passer le week-end à Paris avec mon amour. Que je n’ai pas rêvé. Il est reparti ce matin, boulot oblige. Et depuis son départ je comate. Puis je cogite. Puis je réalise enfin.

Et puis donc nous voilà en 2006. Bizarre c’te affaire… Oui oui j’avais bien compris samedi soir, qu’un demi million de personnes envahissant tout à coup l’avenue des champs élysées ce n’était pas pour rien ! Et ces appels téléphoniques, ces messages plein de gentillesse pour souhaiter le meilleur toujours autant d’amour et de bonheur, oui c’était pour l’an neuf !   

Nous étions donc à Paris. Mais pas spécialement pour fêter le réveillon. (vous savez ce que je pense des fêtes et des dates « imposées »..) C’était surtout et d’abord un week-end d’amoureux.

Voir Montmartre avec Lui. Pas le Montmartre pour touristes japonais, pas celui des boutiques toutes identiques de souvenirs moches tours Eiffel en plastique et Cie. Pas celui des peintres de la place du tertre qui vous apostrophent…pour vous caricaturer grossièrement ou faire votre portrait qui est tout sauf ressemblant.  Ni celui des serveurs de chez Eugène déguisés en Titis de pacotille. 

Voir plutôt le Montmartre décrit par Renaud ou Fréhel (entre autres). La rue saint-Vincent, les ruelles d’escaliers, les impasses parfois encore fleuries malgré l’hiver ou les bancs de la petite place Emile Goudeau près du bateau-lavoir. Avec lui, mon tendre amour. Dans ses bras et dans son regard.

Voir aussi la Closerie des Lilas, fréquentée par Renaud et tant d’autres personnages illustres. S’asseoir à la table préférée de Jean Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Partager l’émotion de ce lieu magique. Ou celle d’une demande « préméditée ».. 

Voir le pianiste sourire gentiment d’avoir une fois de plus un couple d’amoureux attablé auprès de lui, et en sourire nous aussi.

Amoureux et seuls au monde. Les mêmes émotions. Le même émerveillement. Les mêmes yeux humides d’un bonheur qui déborde. Les mêmes idées. Les mêmes goûts. Les mêmes sourires complices. Les mêmes fous-rires pour des riens. La même tendresse. Le même besoin vital de l’autre.

L’Amour, quoi.

Et pas que pour 2006 ça j’en suis sûre…  🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s