R.I.P. Rosa Parks

28 octobre 2005 at 10:59 (Uncategorized)

Décembre 1955. Montgomery, Alabama. Rosa Parks rentre chez elle en bus après une journée de travail. Rosa est Noire. Je ne vous apprends rien sur la condition des personnes de couleur aux Etats Unis à cette époque. Ségrégation, on appelle ça. Un homme blanc arrive et lui intime l’ordre de lui céder sa place. Car être blanc à aux Etats-Unis à cette époque, c’était -entre autre- avoir le droit de refuser de s’asseoir à côté d’une personne Noire dans le bus. Pire, d’exiger d’elle qu’elle aille se « parquer » dans le fond de celui-çi, avec les autres.

Et Rosa a refusé.

J’aurais voulu voir ça, lui debout et elle assise, refusant de bouger. Génial.

Evidemment, elle a écopé d’une amende et s’est fait expluser du bus. Mais pas grave. Une Noire avait osé ! Et ça s’est su. Ca a même fait beaucoup de bruit. Un comité pour la reconnaissance des droits des personnes de couleur a soutenu Rosa Parks.

Le comité était dirigé par un pasteur appelé Martin Luther King. Il organisa le boycott des bus. Ils ont tenu 381 jours. Jusqu’à ce que la compagnie des bus accepte de supprimer les places « white only ».  Et ce fut le début de la fin de la ségrégation….

Rosa Parks est décédée lundi, à l’âge de 92 ans.

Et ce jeudi, le Sénat américain a approuvé à l’unanimité une résolution pour permettre que sa dépouille puisse être exposée durant 2 jours dans la rotonde du Capitole afin d’y recevoir un dernier hommage des américains. Ce sera la première fois qu’un tel honneur, réservé normalement aux plus hauts dirigeants du pays, est accordé à une femme….

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

C’est bon pour le moral

28 octobre 2005 at 10:58 (Uncategorized)

Yes ! Il faut croire que les mots « pop corn » et « cinéma » dans mon article d’hier faisaient partie d’un auto-message subliminal, car dès que l’article fut posté, ma décision de m’inviter au ciné était prise! Au diable la corvée-supermarché prévue, me voilà en route pour Liège aussitôt le dernier petit pote parti. Et comme j’étais là plus d’1 heure 30 avant la séance, je me suis aussi offert une ballade sur la foire. En résumé, belle soirée. Même si le film n’était pas terrible. « Flight plan ». Jodie Foster qui se prend pour Bruce Willis, ça ne le fait pas trop. Retour tard dans la douceur du soir, et fin de soirée à écouter un cd à faire trembler les murs du salon. Je me suis bien vidée la tête. Génial, il y avait longtemps que je n’avais pas passé une soirée aussi sympa en tête-à-tête avec moi-même. J’en avais besoin. 

Permalien Laisser un commentaire