Celui que j’aime

24 octobre 2005 at 10:54 (Uncategorized)

Lundi après midi. Sieste des petits potes, alors je viens vous faire un petit coucou, vous raconter mon week-end.  Ou plutôt une partie. L’autre je la garde bien au chaud, dans notre jardin secret et privé.

Une fois, juste pour une fois soulever un coin de voile sur le côté « public ».  Seulement parce que j’en ai envie, et quelque part aussi besoin. Lever un coin de voile tout en ne voulant rien raconter… Pas si simple.

Les 2 derniers concerts de mon amour. En attendant le printemps, la sortie du nouvel album et la prochaine tournée. Une page qui se tourne. Week-end comme « surréaliste ».

Vendredi, super soirée. En place assise. Une première pour moi  🙂   Différent mais bien sympa tout de même, et public conquis une fois de plus. Samedi long déplacement, 500 km aller-retour. Ambiance spéciale pour la « dernière ». Les fans habituels ont suivi malgré la distance, ne voulant pas rater ça. Gros retard dans l’organisation de ce festival. Début du concert à minuit et retour au petit matin..

J’évite d’habitude soigneusement de vous en dire trop à propos de tout ça, de lui, du groupe, des chansons, des concerts, des fans etc, et de toute cette ambiance presque irréelle vue sous un autre angle, vue de « l intérieur ». Je n’aime pas trop en parler. Je n’aime pas jouer à la groupie. D’ailleurs ce n’est pas le cas. Je suis juste celle qui l’aime. Amour « public », par la force des choses, et bien malgré moi. Mais ici je veux continuer comme avant, vous parler juste de ma petite vie. Et éviter de narrer ce côté de notre histoire d’Amour. Parce que je suis toujours moi, parce que je ne veux pas que vous me pensiez « changée » par tout cela. Car ce n’est pas du tout le cas !

Mais là comme je l’écrivais plus haut, aujourd’hui j’ai envie, juste envie -et besoin- de dire ma fierté et mon admiration, en plus de tout mon Amour. Fierté et admiration pour le chanteur, le musicien, l’auteur-compositeur. Pour l’homme qu’il est. Lui, que j’aime tant. Lui, qui me manque déjà alors qu’il vient à peine de quitter la maison. Lui, mon oxygène. Lui, l’homme du reste de ma vie.

Lui.

Publicités

Permalien Laisser un commentaire