Vendredi pourri

6 mai 2005 at 13:24 (Uncategorized)

J’avais dit aux parents des petits potes que j’aimerais avoir congé pour faire le pont de l’ascension. Mais que si ils étaient embêtés pour les faire garder, je serais là tout de même…  Aucune confirmation avec certitude, évidemment. Peut-être 1 ou 2 petits. Et avec de la chance, peut-être personne. Espérons, j’avais vraiment besoin de repos.

Résultat : pas de congé, merci !

Bah, je prends le courage requis pour résister à l’attaque de 4 petits potes déchâinés dès 7h30 du matin, et je fonce. Après tout la journée passera vite. Du moins je l’espèrais.

Je me suis fait avoir, vous croyez?

Pas grave. Cette après-midi on devait enfin me livrer le super frigo que j’attendais depuis 15 jours. Après maints coups de téléphone, j’avais eu confirmation que oui, on avait bien oublié de me livrer, mais qu’il arriverait aujourd’hui.

14heures. Le camion est là. Le livreur est gentil, il repart avec l’ancien tout-vieux-tout-laid. Merci bien monsieur et bon week-end.

Je me précipite pour déballer et installer l’énorme colis. Il est comme je le voulais, style années 60, avec de grosses poignées arrondies et chromées.

MAIS IL EST ROUGE !!!!

Re-coup de fil, re-patientez svp, je vous passe le ènième service adéquat.

ça cogite, ça court partout, ça se souvient que j’attends au bout du fil, et « Ah oui madame, je confirme, il y a bien eu erreur de fourniture » (…non, vous croyez?) sont finauds, eux  🙂

Me suis encore fait avoir, vous croyez?

Puis j’ai droit à un : « désolée ma ptite dame, mais j’ai une mauvaise nouvelle. Des comme ça on n’en vend pas beaucoup, nous n’avons donc rien de stock, il va falloir repasser commande à l’usine et à nouveau patienter au moins 10 jours »

Ben tiens, il faut être une cintrée comme moi pour acheter un frigo neuf voulant faire croire qu’il a déjà 45 ans d’âge….

Le brave chef-vendeur s’étant rendu compte que dans l’aventure je n’ai plus de frigo, après mure réflexion il me dit fièrement qu’il prend la responsabilité de m’autoriser à utiliser l’objet de l’erreur en attendant que le mien arrive enfin.

Un bô réfrigérateur rouge trône maintenant dans ma cuisine verte et bleue…

Mais le mien je le veux et je l’aurai. Puis il sera super beau en couleur crème. Si si.

Sale vendredi, je vous disais.

Et je ne vous parlerai même pas de ma soirée d’hier. Là c’est jusqu’au trognon, que je me suis fait avoir  😦     No comment.

Naïve, moi? Mais non. Juste conne…

Permalien Laisser un commentaire