L’amour à sens unique, ou comment accepter le fait d’être un androïde

4 février 2005 at 14:17 (Uncategorized)

Cette fois j’en suis sûre. J’en suis un. Comme dans le film « A.I » de Spielberg. Vous vous souvenez?  Un androïde nouvelle génération, créé pour être capable d’aimer, mais que l’on ne peut aimer en retour…

J’ai beau me creuser, c’est la seule explication plausible

Donc voilà.

Je lance un appel. Je voudrais juste un réparateur qui pourrait inverser mes circuits…

Pitié. Je ne veux plus aimer… je veux être insensible. Ne plus souffrir

Juste un petit fil à débrancher… (ou peut-être m’éteindre pour de bon?)

Permalien Laisser un commentaire