Insomnie

12 novembre 2004 at 12:40 (Uncategorized)

Nuit froide, impossible de dormir. Je viens de regarder un film que l’on passait tout à l’heure à la télé, « Sur la route de Madison ». Mais j’ai été bien inspirée de l’enregistrer..

D’abord, le choc. Je n’avais pas pensé, jamais fait le rapprochement. Mais Clint Eastwood, là… (et uniquement dans ce rôle)..quelle ressemblance avec l’ange… ça fait tout drôle.

Enfin, je décide de passer outre, de tout faire pour ne pas y penser, et de me concentrer sur l’histoire. Je sais que c’est une histoire d’amour, j’ai lu le résumé. Tant pis, je me lance (mais non, je ne suis pas maso..)

Et quelle histoire d’amour! Intense, belle, sincère, magnifique… parce qu’impossible.

4 jours. Ils n’avaient que 4 jours pour s’aimer, puis se quitter à jamais. C’est pour ça que cet amour est resté aussi fort et ancré en eux tout le long de leur vie.

Comme dans « La cité des anges » -un exemple parmi d’autres-   Idem, histoire d’amour éternellement belle parce qu’interrompue brutalement par la mort.

Finalement ça m’a aidé à voir plus clair. Aimer est une chose. Vivre une belle histoire, ça c’en est une autre. Les histoires d’Amour ne sont merveilleuses qu’une fois sublimées et amplifiées par les regrets..

Oui, je suis pessimiste. Amère, même. Mais j’ai le droit de l’être…

« ..Et ça n’sait pas

Que pour les amoureux, hélas

La vie est bien dégueulasse

Un beau jour l’amour se lasse »

(« Mal barrés ». Renaud)

Il a tout compris, lui  😉

Bon, il vaudrait peut-être mieux que j’aille dormir, moi..

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Suite (et fin) du phénomène love addict

12 novembre 2004 at 11:48 (Uncategorized)

Dure journée. Mauvaise idée de n’avoir presque pas dormi..quand on a 5 petits pleins d’énergie en garde le lendemain.. 

Bon, à part ça la vie est belle (si si). Ma courte nuit a tout de même fait son boulot : elle m’a porté conseil  🙂

J’ai décidé que jamais plus je ne vous parlerais (ni ne ME parlerais)de l’ange. Pas question que cette courte histoire me pourrisse la vie. Même si elle a été aussi belle que dans « Sur la route de Madison ». Puis d’ailleurs non, rien à voir. Car dans le film, l’homme était sincère, lui… Donc pas de risque de la sublimer pour qu’elle dure éternellement. Au contraire, l’oublier très vite. En m’aidant de ma colère envers moi d’avoir été aussi naïve, ça va marcher..

Page tournée. Et définitivement, cette fois.

Donc tout va, mes enfants rentrent ce soir, les petits potes sont tous à la sieste, moi je souffle un peu, et je viens vous écrire ma formidable envie d’aller bien.. Et de devenir la célibataire la plus endurcie que la terre n’aura jamais porté 🙂

A ce propos, svp rendez-moi service : dès que je recommencerai à vous faire part d’une petite faiblesse pour un nouvel ange passant un peu trop près de ma planète, n’hésitez pas à m’écrire pour me rappeler à l’ordre. Je compte sur vous pour me secouer, hein! (parce que je me connais….)            🙂 

Je profite de l’occasion pour remercier les personnes -anonymes ou non- qui m’envoient tous ces gentils mails. Bizz à vous tous..

Permalien Laisser un commentaire